Le château est cité pour la première fois dans une layette du Parlement en 1105. Il est protégé de l’extérieur par l’enceinte du bourg et contre les habitants par un puissant mur de façade avec un passage fortifié. Il possède un corps de logis à cour centrale et une tour carrée. Les fenêtres sont gothiques remaniées.

Évolution du nom du village au cours du temps

– 1152 – In castello Sancti Nazarii de Lérades (HG.L.V.1150 acte de février 1152).
– 1182 – Sanctii Nazarii de Lerades (Bulle du Pape Lucius III en l’abbaye de Saint-Pons.
– 1210 – Castello Sancti Nazarii (HGL.VIII.588.Adjuration Estéve de Gerrian).
– 1211 – Sancti Nazarii de Léredes.
– 1247- Saint Nazaire de Ladarez (traduction française, HGL.VII/2.col42) .
– 1262 – Sancto Nazario de Lérades (HGL VII/2-col 243- Procédure devant les enquêteur de Saint Louis).
– 1317 – Saint Nazaire de Lédares.

Personnes ayant fait serment pour un fief à Saint-Nazaire

En 1270 – Raymond Estier de Cabrières
Février 1370 – Guibert de Lénigrad de Saint-Géniés
En 1387 – Gilbert de Siveyra, dudit lieu de Saint-Géniés
Février 1389 – Noble Béranger de Brette
En 1390 – Noble Pierre de Bouscarenne
Novembre 1449 – Noble Béranger de Brette dudit lieu de Cruzy (fils du précédent)
En 1450 – Jacques Villebrun du lieu de Vieusse dénombre 2 fiefs, l’un à Rocabrue et l’autre à Saint-Nazaire
En 1497 – Jacques Ville Boussy

Souveraineté

D’après les documents existants, il semblerait que la seigneurie de Saint-Nazaire ait été toujours rattachée à la châtellenie de Cessenon. Si l’on se réfère au livre de l’abbé Secondy, il convient par déduction de dire que Saint-Nazaire a appartenu respectivement à :

1247-1265 Saint Louis donne Saint Nazaire à Huguesd’Arcy
1365-1367 Passage sous la dépendance de Henri de Trastamarre
1370-1378 Passage sous la dépendance de Charles de Navarre
1422-1424 Passage sous la dépendance du Vicomte de Narbonne
1424-1427 Passage sous la dépendance du maréchal de Sévérac
1461-1463 Passage sous la dépendance de La Reine d’Anjou
1465 Louis XI donne la seigneurie à  Gérautonne de Poitier, femme de Pons de Guilhem, Seigneur de Clermont Lodève, Lieutenant du Roi en Languedoc.
1498-1499 Louis XII donne la seigneurie à Anne de Bretagne
1640-1651 La seigneurie fut vendue par Louis XIII au Prince Henri II de Bourbon
1651-1666 Passage sous la dépendance de Henri Arnaud de Conti
1666-1666 Passage sous la dépendance de Louis Arnaud de Conti
1666-1683 Passage sous la dépendance de Louis François de Conti
1683 Vente au Comte de Provence

Raymond de Saint-Nazaire, damoiseau, figure au cartulaire de Cessenon, dans une carte de 1341. De même en 1362, Henri de Trastamarre est crée par Jean Le Bon, châtelain de Saint -azaire, Cessenon, etc…

Personnages caractéristiques

Divers prieurs

1587 Philippe Vidal
1603 Pierre Vidal
1636 Antoine Carratié
1690 Jean Lignon
1720 André Icher
1784 Pierre Cure

Notaires

1682-1715 Jean Madailhe
1716-1728 Pierre Madailhe
1749, 1795 on fait appel à Guillaume Sabatier de Roquebrun

Baillis

1577-1579 Jacques Rives
1713 Pierre Blayac
1718 Philippe Courtés
1724 Pierre Ferret

Drapiers

1592 Antoine Lacaze

Climat et épidémies

Hivers rigoureux en :

Janvier 1709 (mort de la plupart des oliviers)
Fin février 1721
29 mars 1731 (gelée)
Hiver 1782
27 avril 1787 (gelée)

Épidémie de peste en 1348 qui décime la biterrois et 1631.

Ermitage de Saint Etienne

La Chapelle de Saint Etienne est sur un haut lieu. A ce jour il est difficile de dire à quelle époque elle a été construite. Il semblerait cependant que l’origine soit liée l’exploitation de la carrière qui se trouve à quelques mètres. Dans cette dernière qui a été exploitée jusqu’au siècle dernier de façon artisanale, il a été trouvé des morceaux de tuiles romaines. De là à penser que la construction date de cette époque, il n’y a qu’un pas !!!
Sur la clé de voûte de la porte d’entrée a été gravée la phrase suivante “Apresato Eglise. La méson a été réparée par Vogonien de Riols – 1700”.
Suite à une restauration dans les année 1990, il a été retrouvé dans l’autel moderne saccagé par des vandales, l’autel primitif, qui daterait du XVII siècle. Un morceau d’autel carolingien a été également  découvert.
Jouissant d’un panorama allant du Pic Saint Lou (Montpellier) à  la frontière espagnole, il est le terminus de nombreux chemins de randonnée. Un pèlerinage annuel est organisé chaque année le lundi de Pentecôte, par la paroisse de Saint Nazaire.

Extraits du compoix de 1683 (en cours de restauration, mais numérisé)

ADH, 2E 28/216, f°36, registre de maître Jean Madailhe, notaire à Saint-Nazaire-de-Ladarez, 19 juillet 1683 :
Remise du nouveau compoix de Saint Nazaire-de-Ladarez par Antoine PLOS, du Poujol.

Noms des personnes inscrites

Durand Jean (hoirs) – Espaze André jeune (hoirs) – Espaze Pierre (Hoirs de Philippe) – Espaze André vieux (hoirs) -Espaze André jeune, fils de Pierre – Fabre Antoine – Ferret Antoine (hoirs) – Ferret Jean – Ferret Pierre – Fouilhé André et sa femme – Fouilhé Jean – Gabaudo Antoine – Garenq Jean (hoirs) – Garrigues Barthélémy – Gasq Alexandre – Gasquet Pierre – Gasquet Pierre fils de Bernard – Gély Philippe – Gelly Jacques – Granié Jean – Hortes Paul – Laures Jean (hoirs) – Laures Etienne (hoirs) – Lognos Jacques – Madailhe Barthélémy – Madailhe Henri – Madailhe Jean – Madailhe Celse – Madailhe Etienne jeune – Madailhe Joseph – Madailhe Antoine – Madailhe Etienne vieux – Madailhe Raymond – Madailhe Antoine et Jean -Madailhe Pierre vieux – Madailhe Pierre fils de Jacques – Madailhe Bernard – Mailhac Etienne – Mailhac Louis – Mailhac Louis (hoirs) – Mailhac Pierre – Maroi Jean vieux – Maroi Jean jeune – Marti Denis – Mas Jacques et sa femme – Maurine marie, fille de Pierre Maroi – Mestre Anne, veuve de Raymond Espaze – Miquel Etienne – Miquel Barthélémy – Miquel Jean – Moulière Jean et sa femme – Nicoules Raymond – Pech Jean – Rieunant Sébastian (hoirs) – Rives Marguerite, veuve de Pierre Madailhe – Rives André – Rives Massal – Rives marti et sa femme – Rives Paul – Rives Barthélémy – Rives Pierre – Rives Louis (hoirs) – Rivese Pech et sa femme – Senaux Jean – Senaux Miquel – Solignac (De) Marie – Suquet Nazaire – Tabarié Blaise – Tabarié Jean (hoirs) – Tabarié André et sa femme – Tabarié Pierre (hoirs) – Tabarié André fils de Louis – Valos Jacques – Viguier Pierre – Villebun Antoine – Villebrun Jean, fils de Mathieu – Villebrun Sébastian – Villebrun Pierre et sa femme – Villebrun jean, fils d’Antoine – Villebrun Pierre

Observations diverses

Le compoix est signé par Jean de Sarthe, Conseiller du Roi et second résident, en la souveraine Cour des Comptes de Montpellier, Seigneur de Saint-Nazaire.
Louis MAILHAC, Procureur du Roi, posséde la maitairie du Camp del Poux, Le moulin de Crouzet et une maison à Boutigné.
Le village s’étend en dehors des murs, car on parle des faubourgs du Burget, des Capouzadous, de l’Hopital, des CALMETTE, de Montcabrel, des BLAYAC.
Il est question du rocher du chateau et du clocher, du baous du chateau, ainsi que d’un vieux chateau démoli dans lequel il y a vestige de vieille tour … appelé Chateau vieux … (P.189).
Pierre CARRATIE, prieur, ” posséde une maison, basse cour et étable, la même dans laquelle basse cour est le passage de la maison claustrale, qui confronte à l’Est la rue du Four, au Sud une autre rue, lui-même pour la maison claustrale…..”
Blaise TABARIE avait une maison à la Capele ou Capile.
Pierre CALMETTE habite, Porte de l’Eglise. Antoine CALMETTE est maréchal-ferrand.
On parle de Marie de SOLIGNAC, qui a une maison à la placette, dite du Fumerié, qui confronte au levant Jean MIQUEL, au sud Antoine FERRET et la rue qui va au moulin à huile. Cette dernière posséde batiments, champs, jasses et ayres à La Lande.

Principales rues

Rue del ferrounié – La carairasse – rue du passage d’eau – rue du four – rue du fumerié.Les Cloches (classées)

Les cloches

Cloche N° 1 – Fondue en 1670 par MALHAC – Inscription : SANTA MARIA ORA PRO NOBIS – P. CARRATIE – BLAIAC – B. CALMETTE – BOMADAI – B. BLAIAC C.L MALHAC P.  Traduction : Sainte Marie priez pour nous. P. CARRATIE – BLAIAC – B. CALMETTE – BOMADAI – B. BLAIAC Consuls. MALHAC a posé.
Cloche N° 2 – Fondue en 1735 Pie SERVA. Inscription : SAINT NAZAIRE ET CELSE ORATE PRO NOBIS – C.BOUDET – B. VALOS – I. DURAND – T. TABARIE CONSULS – 1735 . PIE SERVA ME FESIT. Traduction : SAints Nazaire et Saint Celse priez pour nous.C.BOUDET – B. VALOS – I. DURAND – T. TABARIE CONSULS – 1735 . PIE SERVA me fit.
Fonte et augmentation de la petite cloche de Saint Nazaire-de-Ladarez (1676 – Daniac, fondeur) – ADH, 2E 11/98, f°415, registre de maître Jalabert, notaire à Béziers, 2 juin 1676 : La communauté de Saint Nazaire-de-Ladarez s’engage à payer 166 livres 2 sols à François DANIAC, marchand fondeur, de Béziers, qui a refondu la petite cloche du lieu de Saint Nazaire, qui pesait un quintal 34 livres, moyennant 20 livres par quintal, et augmenté la cloche de 199 livres, à raison de 14 sols la livre.

Visite pastorale des évêques de Béziers (1749)

Joseph Bruno de BAUSSET de ROQUEFORT par la grâce de Dieu et l’autorité du Saint Siège apostolique évêque en second de Béziers et à tous ceux qui les résente verrons savoir… la visite générale de notre diocèse et procédant en particulier à celle …..L’église paroissiale de Saint Nazaire de la Darés dont les patrons titulaires sont Saint Nazaire et Saint Celse, ce jourdhuy troisième d’octobre de l’an mille sept cent quarante neuf, avons mandé par votre ordonnance portant indication de la visite particulière dûment signifiée; ouïs Boniface …, curé, qui s’est présenté à nous revêtu du surplus, de la toge, ayant l’étole sur le bras, les consuls et les principaux paroissiens, ensemble avec notre vice procurateur, pour exprimer les besoins généraux et particuliers de la paroisse. Vu le procès verbal, vu les faits et les actes que l’on a voulu produire devant nous, après avoir … le Saint Esprit, pris avis de Monsieur de Bouffanelle notre vicaire général qui nous accompagnait nous avons ordonné les ordonnaux ??? … avoir le sanctuaire…. et blanchi, le pavé et les degrés de l’autel réparés de même que les murailles de l’ Eglise en dedans et en dehors, les pavés, serrures, les vitres de la nef à laquelle il y aura une porte avec un arc-boutant de fer et on en fera un autre à l’ouverture qui est du coté de l’Evangile. On mettra au bénitier qui est à la porte et qui doit doit être réparé deux barres et un cercle de fer pour le soutenir. Nous défendons d’enterrer qui que se soit dans l’église si il a son caveau, et l’usage de torches. Le balustre de la communion sera réparé. On fera un tabernacle garni d’étoffe de soie en dedans couvert d’un pavillon et fermant à clé. Un grand tableau pour le maître autel, un retable et deux gradins peints; toutes lesquelles réparations on sera obligé de faire dans le délai qui sera accordé si l”on ne prend dans six mois les moyens les plus propres pour la construction d’un église dans ce lieu laquelle nous prévoir bien qu’on fasse pour la …. des habitants afin que cette nouvelle Eglise soit achevée dans quatre ans. Dans le bas de la construction de la nouvelle Eglise, nous y établirons la réserve dans laquelle une lampe brûlera nuit et jour. Il y aura les gradins des trois autels seront réparés de même que les chandeliers que l’on augmentera de deux autres conformes pour le maître autel, tant seulement …., un rideau violet, un bassin pour les burettes, un grand tableau à la gauche de Notre Dame, des fonds baptismaux neufs dont la cuvette sera étamée et fermant à clé. On fera un petit cabinet dans la muraille du coté de l’Evangile fermant à clé avec l’inscription “Olea Sancta”. La sacristie sera fermée à clé et il y aura un crucifix, une fontaine d’ étain avec la cuvette, un rouleau avec un grand éponge main, une table ou le prêtre s’habillera, une carte de préparation pour la messe avec un prie dieu laquelle réparation de la sacristie n’aura pas lieu si on construit une nouvelle église. On réparera la bourse verte, on fera de neuf les ornements suivant, un ornement blanc de ca…, une chape, une chasuble noire, une autre
de soie de toutes couleurs avec la chape pour les fêtes, une housse, un voile violet et un autre en soie. Cinq devants d’autel, un desquels sera en soie de toutes couleurs, une étole curiale violette et blanche, une écharpe, un drap mortuaire, trois nappes d’autel, trois aubes, et on mettra une dentelle a une des aubes et deux nappes, six amiets ???, trois cordons, deux corporaux, quatre palles, douze purificatoirs, quatre grandes éponges mains. La paterne sera dorée. On mettra au soleil qui sera blanchi un …. doré, une vitre, une gaine avec une goupille d’argent, et une autre goupille pour fermer la petite boite. On fera une ciboire dorée en dedans, une petite croix pour l’extrême onction, un encensoir neuf avec sa navette et cuiller, un triangle pour la semaine Sainte, une représentation pour la… des morts, un chandelier pour le … pascal, un graduel, un antiphonaise, un psautier, un grand rituel, un cayer pour la messe des morts, un missel tout neuf, l’autre missel sera relié. On mettra un siège et un degré pour monter à la chaise. Les confessionaux seront fermés à clé à l’un desquels on fera un marchepied avec deux degrés. De chaque coté pour les pénitents on grillera la fenêtre de laluy de Notre Dame du coté gauche. On fera une porte fermant à clé au clocher. Le cimetière qui sera fermé à clé dans lequel il y aura une place pour les enfants morts nés sans baptême et donc les arbres seront arrachés sera entouré de muraille. On fera une fosse commune pour les pauvres. Nous supprimons toutes les processions éloignées. La fondation faite sera exactement acquitté à l’avenir ceux qui auront la charge de la faire acquitter auront soin de remplir cette obligation essentielle sans quoi nous ordonnons au prieur de les poursuivre en justice pour leur faire payer leurs honoraires. Nous ordonnons qu’on fasse inséparemment la réparation de la maison presbyterale conformement au devis qui a en sera fait, un goupillon avec son bénitier de cuivre. Nous commettons RIFFIS, prieur curé de Vieussan pour faire exécuter notre ordonnance,… placer hors du sanctuaire le ban des consuls aura lieu. Toutes lesquelles réparations de l’Eglise……….. ordonnés pour que le devis en ce qui les concerne dans le délai d’un an à
compter du jour de l’estimation en publication des présents, changement des consuls et autres personnes……… à exécution de notre ordonnance et afin que personne ne prétende cause ignorée. Nous enjoignons au prieur curé de publier notre ordonnance aux …. après réception….Donné à Saint nazaire de la Dares notre seing et le contre seing de notre…le troisième octobre mil sept cent quarante neuf..
Par mandement de Monseigneur DEFUFFIS FERRET

Marquise de Spinola

En 1775, Saint Nazaire a Marie-Antoinette de Carrion, comme seigneur esse. Cette dernière qui se mariera en 1780 avec le Marquis De Spinola, souverain d’Arquate, posséde également Murviel, Nizas, Tressan, Cazouls d’Hérault, Coujan, Veyran, Aumes, Mazens. Elle est également co-seigneur de Roquebrun, Vieussan, Montagnac et Aigues-Vives. En 1782 elle est envoyée aux Etats du Languedoc par le Parlement de Toulouse. En 1789 bien qu’ayant la possibilité de se rendre aux Etats Généraux pour le Noblesse, elle ne jugea pas utile de s’ y rendre. Devenue citoyenne Spinola elle se retire à Paris en 1793. Elle revient à Murviel aprés la Terreur et meurt à Narbonne en 1798 à l’âge de 50 ans. Son mari meurt en 1816. Une de ses filles s’est marié à Monsieur de Comminges et a vendu le chateau de Murviel le 25 Août 1806.

Années 1790

Aprés la Révolution Saint Nazaire a été rattaché au canton de Murviel. Des dissidences sont apparues peu de temps après sous l’initiative de Roquebrun, qui souhaitait sortir du canton de Cessenon et devenir chef lieu de canton avec Vieussan, Causses et Veyran et Saint Nazaire. Ces deux dernières communes étaient d’accord avec le projet. Vente des biens du clergé en 1790 dont six maisons appartenant aux curés de Thézan et Saint Nazaire. Jacques Cure, curé de la paroisse a prêté serment et accepté la constitution civile du clergé, instituée par la loi du 12/7/1790. Le 18 Août 1792, les citoyens sont invités à voler au secours de la patrie en danger. Ils doivent s’engager dans le bataillon de l’Hérault où a se rendre au camps de Soissons. Dans le canton de Murviel, Saint Nazaire détient la palme des engagés avec 36 volontaires pour l’Armée du Var et 14 gardes nationaux sur un total de 700 habitants.